Les bons gestes de l’été pour la planète et ses habitants

Par Anne Barrois, adhérente REV région Centre Val de Loire

Cet été, en vacances, prenons de bonnes habitudes pour prendre soin de la planète et de ses habitants. A l’instar de ce que propose le collectif d’artistes engagés autour de gestes simples,  The Freaks, dont Aymeric Caron, co-fondateur du REV, fait partie.

S’il n’est pas toujours facile de prendre le bon pli durant l’année scolaire, les vacances peuvent se révéler le moment idéal pour instaurer de bonnes habitudes et changer sa façon de consommer, de façon pérenne. A la clé, non seulement davantage de bien-être pour tous, mais aussi de nombreuses économies!

Où faire mes courses ?

En été, les marchés proposent des fruits et légumes de saison locaux. Privilégiez les petits producteurs bio.

Pour le reste, rendez-vous dans une épicerie vrac locale et bio. Elles se développent partout en France et dans le monde, il est donc désormais possible d’éviter les grandes surfaces ou hyper marchés aux produits douteux. On y trouve des produits alimentaires secs, dans des silos distributeurs où on se sert soi-même : pâtes, riz, légumineuses, céréales (certains quinoas sont maintenant produits en France, pensez-y) etc.

Ces épiceries sont aussi alimentées en fruits et légumes locaux et on y trouve aussi un rayon hygiène (savons artisanaux locaux etc), droguerie, sacs à vrac en tissu, gourdes inox…

Je n’oublie pas de prendre mes contenants pour faire les courses ( panier d’osier, petits sacs en tissus, en papier kraft réutilisés, bocaux en verre…), pour éviter les sacs plastique.

Je prends le temps de cuisiner… végétalien

Certains l’ignorent encore, mais on se régale de végétal de l’apéro jusqu’au dessert, et à tous les moments de la journée ! Et ça fait du bien au porte-monnaie. En effet, les produits à base d’animaux sont chers… Cuisiner un maximum soi-même à base de produits végétaux frais est donc plus économique, surtout quand on évite les préparations industrielles, même provenant des magasins bio qui peuvent s’avérer décevantes au niveau du goût et sont souvent emballées de plastique.

Manger végétalien profite également à la planète et aux animaux, épargnés. Pour rappel, l’élevage occupe 70 % des terres agricoles du monde, et est source de pollution. Il est maintenant connu et admis qu’un régime végétalien bien équilibré et complémenté en vitamine B12 puisse être parfaitement sain.

En sortie

Je ne pars jamais sans ma gourde (isotherme ou non) ou mon thermos et gobelets réutilisables en bambou ou en inox par exemple, pour toute la famille. Je peux y mettre du thé glacé, de la limonade ou juste de l’eau !  Si je veux des pailles, j’en achète en inox.  Mais je peux aussi très bien m’en passer : les pailles plastiques viennent du pétrole, ont une durée d’usage de quelques instants, et finissent au mieux à la poubelle, mais le plus souvent dans la nature, avec les dégâts que l’on connaît, sur les animaux marins et les oiseaux par exemple… 

J’emmène toujours avec moi un sac/sachet destiné à recevoir mes déchets (emballages de glaces, papiers gras…), parce qu’il n’y pas forcément de poubelle à côté de soi. Un sac également destiné à récolter les déchets que je peux trouver sur mon chemin/autour de moi peut s’avérer très utile.

Si je suis fumeur/fumeuse, j’adopte le cendrier de poche dans mon sac (petite boite en inox ou mini-pot de confiture). Comme cela, je ne jette plus mes mégots par terre ou sur la plage, car on le sait, les filtres des cigarette contiennent de nombreux produits chimiques toxiques pour la nature, pour l’eau et ne sont pas biodégradables…

Quelle crème solaire choisir ?

Les crèmes solaires conventionnelles sont toxiques pour la santé (nanoparticules) et détruisent les coraux… A l’échelle de la planète, 25.000 tonnes de crèmes solaires se retrouvent chaque année dans les mers et océans, car quand on se baigne, elles partent aussi dans l’eau…

Mieux vaut donc éviter tout simplement de s’exposer aux heures solaires et se munir le cas échéants de casquettes et vêtements couvrants mais légers.

Quel loisirs ?

Je visite les brocantes/ braderies des environs ! Ou comment donner seconde vie à des objets, comme des vêtements par exemple et faire des économies.

Balades à pied, déplacements à vélo, c’est bon pour la planète !

Découvertes de la flore locale (plantes comestibles, médicinales…), avec des botanistes qui vous guideront, car certaines plantes ne sont pas comestibles et même toxiques.

Très belles vacances à tous !

 

 

 

Un commentaire sur “Les bons gestes de l’été pour la planète et ses habitants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *