pour une économie au service de l’ensemble du vivant

La philosophie du REV est de sortir de la «consol’mation» (consolation par la consommation), pour privilégier l’épanouissement personnel. Nous voulons consommer moins pour vivre mieux, travailler moins pour s’épanouir davantage, consacrer du temps libre à la culture, au divertissement et aux relations sociales.

1

Sortie du dogme de la croissance comme critère d’évaluation des politiques publiques.

2

Création d’un Livret du Vivant afin de flécher une partie de l’épargne vers l’investissement dans des projets de défense de la nature et des animaux non-humains.

3

Réduction du temps de travail à 28 heures hebdomadaires.

4

Instauration d’un revenu d’existence de 2 000 euros par personne, en échange de 20 heures de travail hebdomadaires ou de la poursuite d’un cursus scolaire.

5

Reconnaissance du travail bénévole des particuliers au sein d’associations. Ce travail sera pris en compte pour le calcul du départ de l’âge à la retraite ainsi que de son montant. Il donnera lieu aussi à des primes annuelles non imposables versées par l’Etat.

6

Revenu maximum de 40 000 euros mensuels. Tout revenu dépassant ce seuil sera imposé à 100%.

7

Limitation des salaires du public à 20 000 euros mensuels.

8

Renforcement de l’ensemble des services publics avec une attention particulière pour les domaines de la santé, de la justice, des transports et de l’éducation nationale. Nouveau maillage territorial pour garantir à l’ensemble de la population, en particulier en zone rurale, l’accès à un ensemble de services publics de qualité, dont la Poste, pour lutter contre les inégalités territoriales. Fin des politiques d’austérité et augmentation des salaires des fonctionnaires.

9

Création d’un service public bancaire permettant à tous d’avoir accès aux banques.

10

Séparation stricte des banques de dépôt et d’investissement pour éradiquer la spéculation avec l’argent des petits épargnants.

11

Remplacement des critères de calcul du déficit public par celui de « déficit écologique » et fin du PIB comme mesure des politiques publiques pour privilégier le nouvel indice de BNB (« Bonheur national brut ») calculé sur les indices et enquêtes de bien-être de la population.

12

Mise en place d’une taxe mondiale sur les transactions financières pour définanciariser l’économie.

13

Gratuité de l’eau du robinet, dans la limite d’une consommation raisonnable préalablement déterminée par le système des barèmes, tout dépassement étant imputé au consommateur.

14

Remboursement par l’Etat de quatre abonnements à des journaux de presse écrite ou internet.

15

Mise en place d’une fiscalité écologique favorisant la transition énergétique et les comportements environnementaux vertueux.

16

Obligation de l’égalité salariale entre hommes et femmes pour des postes et des niveaux d’expérience équivalents et sanctions financières pour les entreprises ne respectant pas cette égalité.

17

Proportionnalité des amendes pour garantir l’égalité sociale devant la justice.